Histoire

HISTOIRE DU CHÂTEAU D ’AIX (ANCIEN CHÂTEAU D’AYS)

1400

La propriété d'Ays est située à l'intersection de la route royale de Cahors via Tournon d'Agenais à Agen et d'une ancienne route nord-sud d'Orgueil à Lauzerte. Elle est séparée de la ville de Saux par une étroite vallée. La paroisse Saint-André de Saux forme avec celle de Saint-Hilaire de Troniac une unité distincte sous les pouvoirs royaux de Lauzerte. Ces paroisses étaient entourées par les pouvoirs royaux d'Agen au sud et à l'ouest et au nord et à l'est par les paroisses de Ferrières et de Coulourgues qui relevaient du consulat de Montcuq. Le nom de la famille d'Ays fut mentionné pour la première fois en 1402. Bernhard d'Ays était écuyer et coseigneur dans la ville de Fumel et les terres de la paroisse de Saux lui furent cédées. Il s'est marié avec Mascaroze Fumel et après leur mariage, ils ont d'abord vécu à Tournon d'Agenais. Ils ont construit la première colonie d'Ays et s'y sont installés avec leurs enfants.

 

La famille s'éteignit avec la baronne Indie d'Ays, qui épousa M. Amalric de Balaguier, Lord de Ginolhac en Rouergue et par son mariage le baron d'Ays de Quercy en 1465.

 

La baronne Indie d'Ays meurt en 1481 et laisse tout son domaine à son fils unique Mathelin de Balaguier, baron d'Ays de Quercy. Mathelin a montré un très mauvais intendant et il a perdu beaucoup de terres et de propriétés.

 

1500

Mathelin mourut en 1523 et il laissa sa femme la baronne Catherine de Gautier Savihac sans enfant et avec de nombreuses dettes. Elle a même dû emprunter de l'argent à sa voisine pour payer les funérailles. Le tombeau de Mathelin se trouve dans le devant-autel de l'église Saint-André de Saux. En août 1524, Catherine Gautier de Savihac se remarie avec Gilibert de Gozon.

 

La famille de Gozon a une histoire fascinante, puisque cette famille se caractérisait par son appartenance aux Chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (célèbres croisés connus sous le nom de Chevaliers de Malte). Le père de Gilibert était Jean de Gozon, écuyer employé par Gaston de Foix, comte de Candale, marié à l'infante Catherine de Navarre, fille de Gaston IV, le roi de Navarre. Par intervention du roi Louis XII Anne de Foix, la fille du comte de Candale épousa le roi Vladislas II de Bohême et de Hongrie. Anne emmena avec elle en Hongrie Jean de Gozon et sa femme Isabelle d 'Holhète de Navarre comme compagnons et Jean devint le Grand Maître de la Maison Royale. Les enfants de Gozon, Gilibert (1502), Anne (1504) et leur deuxième fils, Imre (1506) sont nés en Hongrie. Jean de Gozon est décédé en février 1506 à Buda et sa femme en septembre de la même année lors de la naissance de son fils Imre. Les deux frères furent rachetés en France en 1510, avant que les Turcs n'occupent la Hongrie, par leur oncle, le baron de Mélac, une branche importante de la famille de Gozon. La sœur Anne est restée en Hongrie en tant que filleule d'Anne de Foix pour s'y marier. Gilibert passa quelque temps avec son cousin au château de Mélac où il se disputa avec son cousin les droits du règne de Saint-Victor du Rouergue qui appartenait à l'origine à son père. Imre est décédé à l'âge de 17 ans au château d'Ays.

 

Comme mentionné précédemment, Gilibert de Gozon épousa la baronne Catherine de Gautier de Savihac, veuve du Mathelin Balaguier en 1524 et reçut le titre de baron d'Ays de Quercy. Le couple s'installe au château d'Ays à Saux. Après la mort de sa femme en 1527, il épousa Charlotte de Tardieu, fille du noble Jean Tardieu et de la noble Françoise de Saint-Marin, vivant au château de Noals (il n'existe plus) près de Lauzerte en août 1533. Gilibert de Gozon avait des restes de son héritage, malgré l'avidité de ses patrons. Il essaya de récupérer les droits perdus de la noblesse et de racheter les biens perdus ce qui avait été perdu sous la direction du Mathelin Balaguier, le premier mari de Catherine. Gilibert a construit un nouveau bâtiment au château d'Ays existant. Ils ont eu six enfants. Gilibert est mort en 1557.

 

Son fils aîné, Charles de Gozon, baron d'Ays de Quercy, de la Bastide-Marnhac, Lapeyrière et Lamothe, épousa Foy de Castanie. Ils ont également eu six enfants.

 

1600

L'aîné, Charles de Gozon, baron d'Ays de Quercy, de la Bastide-Marnhac, Lapeyrière et Lamothe, épousa Marie de Gaulejac le 4 février 1627. Ils eurent quatre enfants.

 

L'aîné, François de Gozon, seigneur d'Ays, Saux et Fargues, épousa Jeanne de Giscard le 26 mai 1663. Ils eurent 7 enfants.

 

1700

L'aîné Jean de Gozon, seigneur d'Ays, Saux et Fargues, épousa Agnès de Vidal Lapise le 5 mai 1701. Ils eurent 1 enfant.

 

Pierre de Gozon, seigneur d'Ays, Saux et Fargues, était chevalier de Saint-Louis et commandant du bataillon du régiment Bourbonais. Il épousa Magdelene Montagut le 10 juin 1778. Ils eurent 2 enfants.

 

1800

Leurs enfants s'appellent Dieudonné de Gozon (1780) et Marianne de Gozon. Dieudonné de Gozon devint maire de Saux, et fut membre de la Chambre des députés de Paris. Il se marie le 26 juin 1851 avec Rosalie Euphrasie Defaure de Montmiror.

 

Son héritier, Pierre Alfred de Gozon, cède une partie de sa propriété du Château d'Ays à Mlle Marguerite de Bœuf Touch-Clermont, qui a vécu à Paris et est née à Naples en juillet 1886. On ne sait rien d'autre d 'un éventuel mariage ou enfants de Pierre Alfred de Gozon. Il mourut en 1889.

 

Le 30 mai 1889, Magdeleine de Gozon et son mari Jean Juyot le Gamy obtiennent le reste du Château d'Ays grâce à l'héritage de Pierre Alfred de Gozon.

 

1900

Madame Magdeleine de Gozon et son mari, M. Jean Juyot le Gamy vivaient au Château d'Ays et vendirent le château en 1901 à Charles, comte de Royère et à son épouse Joanna Elvire Marie-Thérèse TouchBoeuf FleurCourt, comtesse de Clermont.

 

Après presque quatre siècles, la famille Gozon perd la propriété du Château d'Ays. Charles, le comte de Royère et son épouse Marie-Thérèse, la comtesse de Clermont achètent également le rôle de Marguerite Touch Bœuf-Clermont, qui vivait alors à Montréal (Canada). Le comte et la comtesse eurent 8 enfants: Marguerite (1894-1986) épousa Geoffroy du Bois de Beauchesne; Guy (1895-1953) a épousé le 22 avril 1924 Marie-Antoinette de Boysson (1902-1995) 1 enfant; Louise (1898-1917); Xavier (1899-1977) épouse le 22 avril 1924 Marguerite de Boysson (1904-1990) 3 enfants; Jacqueline (1900-?); Marie-Christine (1903-1998) a épousé Paul Sonier de Lubac, ils ont eu 6 enfants: Paule (1904-1993) a épousé le 30 août 1926 Pierre du Fayet de La Tour (1901-1990); Jean de Royère mort pour la France (1907-1940) épouse le 1er janvier 1932 Colette Castillon du Perron (1909-1999). La famille de Royère a utilisé le château comme un séjour pour les vacances. Il y avait un directeur en poste M. Henri Bosc (1863). Il vivait dans le château avec le personnel.

 

Le 14 mai 1921, le comte et la comtesse vendirent le Château d'Ays à Jean François Méjean, né le 19 janvier 1863. Jean François épousa Philomène Rosalie Pantel née le 25 septembre 1866. Pendant leur séjour, le nom de le château a changé au Château d'Aix. Ils ont eu 7 enfants. Le 26 janvier 1934, l'héritage des enfants est divisé. Chacun a eu un terrain avec une maison et des bâtiments et si nécessaire une compensation financière.

 

1. Marie Marthe Méjean née le 19 décembre 1889 a épousé Jean Baptiste Durand, ils ont reçu le Mas (maintenant appelé la Guillaumière) à Saux. 2. Joseph Méjean né le 23 mars 1891, a reçu Le Pech à Saux 3. «Louis» Emile Méjean né le 15 mai 1893, a reçu Caillon à Vire, canton de Puy-l'Évêque. 4. «Emile» Adrien Méjean né le 15 mai 1901 est resté célibataire et vivait toujours au Château d'Aix 5. Raymond Eugène Méjean né le 19 octobre 1904, a reçu le château (voir ci-dessous). 6. Anne Julia Méjean née le 25 décembre 1906 et plus tard épousée Elie Pouchet, reçut Les Moustans à Sainte-Matre.

 

Raymond a reçu le Château d'Aix avec les terres environnantes, mais avec l'obligation de prendre soin de ses parents et de son frère Emile, qui ont tous trois été autorisés à vivre dans le château. Le 31 janvier 1934, Raymond Méjean épousa Yvette Marguerite Jambon (alias Chambon), née le 13 juin 1914. Ils ont deux enfants, une fille Marie Thérèse Aimée Méjean, née le 2 avril 1935 et un fils Jacques Henri Claude Méjean, née le 2 mai 1943. Le 4 février 1966, Marie Thérèse Méjean a confié au château de ses parents l'obligation de prendre soin de ses parents et de son oncle résident Emile Méjean.

 

Marie Thérèse Méjean le 29 juin 1957 mariée à Jean Louis Vigouroux, né le 6 septembre 1932. Ils eurent trois enfants Dominque (né le 27 avril 1958 et marié avec M. Fedyszyn), Joel (19 juillet 1960) et Jean-Luc (17 avril 1963). En 1973, Marie Thérèse-Vigouroux Méjean vend le château avec parc et la Maison du Parc, mais sans tout le terrain, à M. Jacques Loison et vécut dans la ferme adjacente nouvellement construite avec sa famille, ses parents et son oncle Emile. Elle est décédée le 23 décembre 1974.

 

27 août 1983 Joël Pascal Michel Vigouroux hérite de la ferme avec le devoir de prendre soin de sa grand-mère Yvette Jambon (décédée le 2 août 2002) et de son arrière-oncle Emile Méjean (décédé en 1990). Il est associé à Betty Grandjean et ils dirigent la cave Château d'Aix et cultivent la terre.

 

Comme l'a dit M. Jacques Loison a acheté le château et son parc et la Maison du Parc, mais sans le terrain et la ferme en 1973. Il a essayé de redonner au château une partie de son ancienne gloire. En 1990, il vend la Maison du Parc à son cousin qui, un an plus tard, la vend au couple anglais M. et Mme Michael et Jane Davis.

 

2000

M. Jacques Loison est décédé le 27 juin 2002 et a été inhumé au cimetière de Saux. Il a laissé le château à sa cinquième épouse, Mme Evelyne Matet et sa fille de son premier mariage, Mme Aude Loison, épouse de M. Eric Dehors.

 

En août 2005, le château est passé aux mains des Néerlandais. Il a été acheté par une société privée appelée SCI d'Ays, dans laquelle six Néerlandais détenu des parts. En août 2006, la SCI d'Ays rachète la Maison du Parc aux propriétaires anglais. Mme Blandina Catherina et M. Wim Alexander Hubertus «Sander» Kocken ont acheté toutes les actions des quatre autres membres néerlandais en 2008. Ils ont fourni au château toutes les commodités modernes et l'ont proposé comme hébergement de groupe pour 24-28 personnes. Depuis lors, le château a été le centre de nombreuses célébrations, telles que mariages, spectacles, expositions, etc.

En janvier 2021 la propriété est reprise par le couple Franco-Allemand Hugues et Steffi Dryander qui continuent de faire vivre le domaine d'Aix dans l'esprit de leurs prédécesseurs.

 

Sources de texte:

Article: Le Domaine rural des Seigneurs d'Ays receive Joel Vigouroux.

Dictionnaire généalogique, héraldique et chonolique the Gozon. Armorial Général de J.B. Reitstap.

Counts or Rouergue: Bernard Ii, Count of Toulouse etc

Private documents (various instruments) by Joel Vigouroux

www.genealogie-aveyron.fr

www.worldvitalrecords.com

www.geneanet.org

Sources of images:

Coats of Arms: Wikipedia: Armorial des familles and France.

Map: Le Domaine rural des Seigneurs d'Ays

Identity: Document the private Joel Vigouroux

Photo Foir Gourmand: photo collection B.C. Jonker